Mais d’où vient la quiche ?

Quiche lorraineLe mot quiche prend probablement ses origines du patois lorrain francique Küche, qui signifiait « tarte » ou « galette », et qui donna d’ailleurs kuchen (pour « gâteau ») chez nos voisins germaniques. C’est au tout début du XVIIème siècle que l’on retrouve l’usage du mot quiche dans les écrits comptables d’un hôpital nancéien. Appelée plus simplement tarte, fouace ou encore eschaude, la quiche fait officiellement son apparition dans la langue française 1869, dans le Littré.

Aux origines, c’est bel et bien la quiche lorraine qui est à l’origine de toutes les recettes de quiche aujourd’hui connues. De nos jours, la quiche lorraine est une tarte salée basée sur une pâte brisée (même si dans sa région d’origine on utilise encore souvent une pâte à pain comme pour les flammekueche), garnie d’un appareil appelé migaine (composé d’oeufs et de crème fraîche, et assaisonnée de poivre et parfois de noix de muscade râpée) et agrémentée de lardons fumés.

Les premières recettes connues, vers 1605, incluaient du fromage allemand, mais il fut progressivement remplacé par du lard. De nos jours, on parle de quiche vosgienne lorsque la garniture est complétée de fromage, ou de quiche alsacienne si c’est avec des oignons.

Aujourd’hui très populaire, le mot quiche est d’ailleurs employé à tord pour désigner tous les recettes de tartes à base de migaine, et l’on utilise volontiers autant des pâtes brisées de feuilletées.